Actualités

Des milliardaires qui se positionnent sur le marché du tourisme spatial

Pour les États investir dans le tourisme spatial est pour l’instant bien trop coûteux. Ce sont des fonds privés à coup de milliards qui font avancer ce domaine. Dans les milliardaires les plus présents sur ce marché, on retrouve Richard Branson, Jeff Bezos, Iskander Makhmudov et bien entendu le truculent Elon Musk. Ils ont chacun le projet d’amener dans l’espace des touristes d’un nouveau genre. Voyage orbital ou suborbital le tourisme spatial n’est qu’à ses balbutiements et pourtant les résultats sont déjà probants.

Des entreprises et le tourisme spatial

Tourisme spatial

C’est grâce à la fougue et au déterminisme de ces entrepreneurs milliardaires que le tourisme spatial n’est plus seulement un rêve. Ce sont des milliards qui sont investis dans le domaine. Aujourd’hui des projets un peu fou voient le jour comme Blue Origin de Jeff Bezos qui a déjà mis en vente des billets pour des vols suborbitaux. Comptez environ 200 000 dollars pour une douzaine de minutes dans l’espace (pas plus de 100 km de la terre pour l’instant). Virgin Galactic avec à sa tête Richard Branson travaille d’arrache-pied pour prochainement envoyer les premiers touristes dans l’espace. Sans oublier le très médiatique Elon Musk et ses nombreux projets comme proposer à des touristes de faire le tour de la lune. Et pour finir le milliardaire russe Iskander Makhmudov principal investisseur de la compagnie CosmoCourse. Ce sont donc ces quelques hommes et bientôt d’autres qui font que ce rêve un peu fou devient doucement réalité.

Un séjour dans l’ISS

Il n’y a pas que ces milliardaires sur le marché si convoité du tourisme spatial. La NASA souhaite proposer la Station Spatiale Internationale en tous les cas la partie américaine à des investisseurs privés pour des activités commerciales. C’est une façon pour la NASA de développer cette nouvelle économie et surtout de continuer d’utiliser ce complexe orbital qui devrait cesser d’être financer par les Etats-Unis d’ici 2020.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *